Un traducteur agréé est un professionnel officiellement reconnu comme apte à traduire des documents officiels, comme des contrats, des diplômes, etc.

Le terminologue travaille plus spécifiquement sur les termes propres à une sphère d’activité. De plus, il définit les termes en usage pour des entreprises, des bases de données, des glossaires, des dictionnaires et des lexiques afin de les uniformiser.

L’interprète quant à lui peut intervenir dans des contextes variés pour reformuler oralement un message, d’une langue à une autre, lors de conférences internationales, devant des tribunaux ou lors de réunions.

L’Ordre professionnel

Seuls les membres en règle de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ) peuvent exercer sous le titre de traducteur agréé (trad.a.), terminologue agréé (term. a.), interprète agréé (int. a.) au Québec. L’Ordre est mandaté par l’Office des professions du Québec pour assurer la protection du public dans son domaine, ce qui signifie que ses membres ont le droit exclusif de porter le titre et d’exercer la profession pour les services officiels. Si la profession de traducteur peut être exercée sans appartenir à l’Ordre, toutes les traductions, dès qu’il s’agit  de documents officiels, de contrats, etc., doivent cependant être traduites seulement par un traducteur certifié.

L’Ordre compte plus de 2 000 membres et fut fondé en 1940 sous le nom de la Société des traducteurs de Montréal (STM). Son siège est à Montréal.

Reconnaissance

L’Ordre contribue à son domaine d’activité non seulement en protégeant le public, il a aussi pour mission d’assurer et de promouvoir la compétence et le professionnalisme de ses membres dans les domaines de la traduction, de la terminologie et de l’interprétation. Le site de l’Ordre offre un annuaire des professionnels du langage allant des traducteurs agréés aux terminologues agréés. Cette base de données fournit de l’information sur chaque membre, incluant la langue et le type de traductions dans lesquelles ils sont spécialisés.

L’Ordre s’engage dans sa communauté au travers de son programme de mentorat, qui remet cinq récompenses différentes à ses membre qui se sont le plus remarqués. Il informe ses membres sur les nouveautés de son secteur à travers ses publications : son bulletin électronique L’antenne express et le magazine d’information des langagiers, appelé Circuit. De plus, le site offre à ses membres des outils de perfectionnement professionel en ligne, tels que sa plateforme d’apprentissage Formathèque qui offre des ateliers en ligne .

L’Ordre contrôle et inspecte ses membres annuellement, pour s’assurer de leurs compétences et de leur respect des valeurs de l’organisation : engagement, professionnalisme, leadership, etc. Le site de l’Ordre est (bien évidemment !) traduit en anglais, pour la plus grande satisfaction du public varié qui le consulte.

Accessibilité

Pour devenir traducteur agréé, les candidats doivent suivre un programme de traduction reconnu et doivent avoir un niveau de français satisfaisant. Les étudiants étrangers ou d’une autre province que le Québec doivent se référer à l’Ordre pour vérifier l’équivalence de leur formation.

Avantages

Étant mandaté par l’Office des professions du Québec pour assurer la protection du public dans son domaine d’expertise, l’Ordre délivre un titre qui positionne ses membres comme des experts, ce qui devrait leur assurer une carrière riche et fructueuse.